VENDU EN LOTS REGROUPES 141 +130 +129 +120…

Lot 141
200 - 300 €

VENDU EN LOTS REGROUPES 141 +130 +129 +120…

VENDU EN LOTS REGROUPES 141 +130 +129 +120 +139 + 128 = LIGNE 426 P.V. /// * [Manuscrit]. [DES OMBIAUX (Maurice)]. Réflexions sur la réception de Joseph de Pesquidoux à l'Académie française [titre au dos de la reliure]. Manuscrit autographe. [Vers 1936]. In-4, 32 feuillets chiffrés, [1] f., demi-maroquin havane à coins, dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés [Lobstein-Laurenchet].
Manuscrit probablement inédit. Il s'ouvre sur notice sur Joseph de Pesquidoux (qui succède à Jacques Bainville à l'Académie française) : " Propriétaire dans les Landes d'un vaste domaine qu'il exploite lui-même, M. de Pesquidoux a parlé de la vie de la métairie, de la vigne, de la coupe des bois, etc dans ce qu'il a appelé ses livres de raison qui rappellent les Géorgiques de Virgile et le Traité des choses rustiques d'Olivier de Serres, et il en a fait un chef d'oeuvre " ; Suivent des considérations sur la littérature régionale de langue française ; et enfin un portrait de son ami Louis Delattre, médecin, conteur et gastronome : " Il savourait les délices de la table, comme il savourait la vie " relatant ses souvenirs de pot-au-feu, pommes de terre, etc avec une amusante anecdote sur le péché de gourmandise. Manuscrit caractéristique du style enjoué de son auteur, qui porta bien son surnom de " Prince de la Treille ".


Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue