Lot 6
50 000 - 80 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 52 000 €

" TOMMASO " (actif à Florence fin du XVe…

" TOMMASO " (actif à Florence fin du XVe - début du XVIe siècle).
Vierge à l'Enfant entourée d'anges.
Tondo : anneau de peuplier, circulaire, trois planches, renforcé.
D. : 96 × 92 cm.
(Restaurations anciennes, fente).
Au revers du panneau, inscription tracée à la peinture noire dans une écriture lacunaire du XVIe siècle :
Questo quadro /dipinto da verrocchio/{es]tato [ordinate ?] da J.a.[Antonio ?] A./ il giovane [?] a 7 di [maio ?]
Dans un cadre dans le style de la Renaissance.

Giovanni Morelli (Kunstkritische Studien uber Italienische Malerei. Die Galerie Borghese und Doria Panfili in Rom, Leipzig, 1890, p. 114-115) a reconnu le premier dans une série de tableaux de style proche, l'oeuvre de Tommaso di Stefano Lunetti (1495-1564) que Vasari a placé parmi les suiveurs de Lorenzo di Credi. B. Berenson (Italian Pictures of the Renaissance, Florentine school, Londres 1963, Vol. I, p. 207-208) a regroupé ces oeuvres sous le nom de convention de " Tommaso " et suggéré dubitativement pour celui-ci l'identité de Giovanni Cianfanini (1462-1542) artiste actif à Florence également suiveur de Lorenzo di Credi ; mais cette dernière dénomination acceptée par G. Dalli Regoli (Lorenzo di Credi, Milan 1966, p. 71, n.1, 192) n'a pas trouvé jusqu'ici de preuve documentaire irréfutable. On connaît également " Tommaso " sous d'autres noms de convention : le Maître de la Madone Czartoryski ou le Maître de la Conversation de Santo Spirito d'après des oeuvres conservées respectivement à Cracovie, musée Czartoryski et à Florence dans l'église Santo Spirito. Il demeure l'auteur de plusieurs tondi, production fort prisée à Florence au XVe siècle par une clientèle particulière, variant sur le thème de la Vierge à l'enfant entourée d'anges adorant le groupe virginal comme dans notre panneau ou en présence de saints ou saintes, tous présentés en compositions très équilibrées sur fond de paysage (cf. Berenson, op.cit. vol. II, figs. 1179, 1180, 1183). Conférant à ses personnages un sentiment de piété retenue plus sévère que chez Lorenzo di Credi, " Tommaso " privilégie dans ces oeuvres les enfants fortement potelés et les formes amples et généreuses où perce l'influence de Leonard de Vinci. Pour répondre sans doute rapidement à une demande importante des commanditaires, il n'est pas rare de trouver des reprises de certains personnages d'une oeuvre à l'autre : c'est ici le cas de l'ange de gauche dont l'attitude est fort proche de celui apparaissant à droite dans le panneau de la grande Pieta de l'ancienne collection Jurgens [Berenson, op.cit., fig. 1182 et vente Londres, 4 Décembre 2008 (Sotheby), lot 8] ; de même l'ange de droite dans notre tondo reprend l'attitude de la sainte apparaissant dans celui conservé au musée du Petit Palais à Avignon (M. Laclotte, E. Moench, Avignon, Musée du Petit Palais, inv.M. I. 599, n° 263).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue