Collection Robert Martin et à divers : Estampes et Tableaux Modernes

jeudi 09 juin 2016 12:15
Drouot Richelieu - Salle 5 - salle 5 - 9, rue Drouot 75009 Paris
Informations sur la vente
LA COLLECTION ROBERT ET MANETTE MARTIN
Robert MARTIN – Galeriste et expert
Né en 1915 à Tiaret en Algérie, Robert Martin se dirige d’abord vers une carrière artistique : il est élève
aux Beaux-Arts d’Alger puis de Paris en 1938. De retour à Oran, il décide d’ouvrir avec son épouse Manette
en 1941 une galerie librairie « Colline » qu’il inaugurera avec une exposition consacrée à Jean
Launois et dont le catalogue sera préfacé par George Elgozy. 
L’inauguration sera saluée par Albert Camus* en ses termes :
« L’époque est lourde à porter. Le temps va trop vite et trop mal. Dans nos villes bruyantes où les hommes
et l’histoire font tant de bruit, on aime parfois à trouver un de ces lieux privilégiés ou le commerce des
grands esprits et des grands siècles aide parfois à oublier. Quelques livres, un dessin rare, le fauteuil et une
lumière choisie, en voilà assez pour dérober quelques heures inestimables au fracas du siècle. “Colline ” ne
veut être que cela.[...] ne veut pas seulement vous voir venir, mais encore revenir, et trouver chez elle un
peu de ce temps que l’on dit perdu et qui est en réalité gagné. Il manquait à Oran cette île où la flânerie, le
goût du beau, et le souci de l’esprit peuvent encore trouver leur résonnance [...]. »
Devenu professeur aux Beaux-Arts d’Oran, Robert Martin exposera pendant plus de 20 ans, 
les plus grands artistes tels que Pierre Bonnard, Maurice Utrillo, Raoul Dufy, Maurice Vlaminck en 1942
ou encore Maurice Brianchon et Kostia Terechkovitch. Robert Martin aura également à coeur de défendre
la création artistique algérienne avec des peintres de la Villa ABD-EL-TIF tel que André Hambourg ou
Adelkader Guermaz mais aussi des peintres réfugiés républicains espagnols tels qu’Orlando Pelayo et
Antoni Clavé.
Citons également : André Planson, Gerardiaz, Sauveur Galliero, Roland Oudot, Eugène Baboulène, André
Cottavoz et Paul Guiramand...
En 1956, Robert Martin est nommé expert auprès des tribunaux en tableaux modernes pour l’Algérie,
puis délégué des amis de l’Art pour l’Afrique du nord.
Après l’indépendance, il s’installe à Paris en 1962 et devient directeur artistique de la galerie Agora, 62
rue de la Boétie, jusqu’en 1970. Puis de 1970 à 1977, il est directeur artistique de la galerie japonaise
Taménaga, 18, Avenue Matignon à Paris, et dirige à nouveau la Galerie Agora de 1977 à 1995.
Il y expose des peintres de l’ancienne galerie Colline, les peintres de la réalité poétique ainsi que de
grands noms de la peinture à l’instar d’Eugène Boudin, Odilon Redon, Paul Cézanne, Auguste Renoir,
Edgar Degas, Alfred Sisley...
Robert Martin est également nommé expert près la Cour d’appel de Paris et sera Président du Syndicat
français des experts professionnels en oeuvres d’art. En tant qu’expert, il interviendra lors de nombreuses
ventes dont la collection d’Albert Lespinasse en 1986 et le fonds Ambroise Vollard en 1992 à
l’hôtel Drouot.
Avec Odile Aittouarès, il rédigea également le premier volume du catalogue raisonné d’Othon Friez (Éditions
Aittouarès, 1995).
Il s'éteint en 2002 à Paris, laissant derrière lui une collection d'œuvres des artistes qu'il a soutenus toute sa vie et avec lesquels il s’était lié d’amitié tel que Clavé, ainsi qu'un fonds de documentation artistique et d’expertise important.  

LA COLLECTION
Dans l’appartement du Boulevard Raspail qu’il occupait, Robert Martin a constitué sa collection autour
des artistes qu’il a exposé, notamment ceux de la réalité poétique, amis peintres oranais ou algérois, les
peintres républicains espagnols. La plupart des oeuvres lui sont dédicacés.
Ce sont Abdelkader Guermaz, Antoni Clavé, Orlando Pelayo, Eugène Baboulène, André Planson, Maurice
Briancon, Sauveur Galleriro, Roland Oudot, André Cottavoz ou encore Jean Launois, Maurice Loutreuil, et
Kostia Terechkovitch.
Cette collection recèle également des toiles d’artistes majeurs tels que Serge Poliakoff, Maurice Utrillo
ou Louis Valtat qui seront dispersés en début de soirée ainsi que deux grandes toiles de CHU TEH-CHUN
et de Raza, provenant d’une collection d'une institution.

LE FONDS DE DOCUMENTATION
Cette vente offrira aussi aux amateurs la possibilité d’acquérir une partie du fonds de documentation
artistique et d’expertise de Robert Martin.
Correspondances avec artistes et galeries, Documentation photographique et certificats de peintures.
Elles regroupent les catalogues raisonnés d’artistes tels Suzanne Valadon, Louis Valtat, Maurice Vlaminck,
Édouard Manet, Claude Monet, Maurice Utrillo, Berthe Morisot, Marie Laurencin, Maurice Kisling,
Auguste Bonnard, Léonard Tsuguharu Foujita mais également de nombreux catalogues d’expositions et
documentation des artistes qu'il suivait.
*Robert Martin avait des relations familiales et amicales étroites avec Albert Camus ainsi qu’avec Edmond Charlot, éditeur des premières œuvres de Camus.


* Les lots précédés d'un * font partie de la collection Robert et Manette Martin
Conditions de ventes
La vente se fera expressément au comptant.
Aucune réclamation ne sera recevable dès l’adjudication prononcée, les
expositions successives ayant permis aux acquéreurs de constater l’état des objets
présentés.
L’adjudicataire sera le plus offrant et dernier enchérisseur, et aura pour obligation
de remettre ses nom et adresse.
Il devra acquitter, en sus du montant de l’enchère, par lot, les frais et taxes
suivants : 26 % TTC.
Paiement :
La vente est faite au comptant et conduite en euros.
Le paiement doit être effectué immédiatement après la vente.
L’adjudicataire pourra s’acquitter du paiement par les moyens suivants :
– en espèces : jusqu’à 1 000 euros frais et taxes compris pour les ressortissants
français, jusqu’à 15 000 euros frais et taxes compris pour les ressortissants
étrangers sur présentation de leurs papiers d’identité.
– par virement bancaire.
– par chèque avec présentation obligatoire d’une pièce d’identité. Les chèques
tirés sur une banque étrangère ne sont autorisés qu’après l’accord préalable de la
maison de ventes KAPANDJI MORHANGE.
– par carte bancaire (sauf American Express) .
Défaut de paiement :
À défaut de paiement du montant de l’adjudication et des frais, une mise en
demeure sera adressée à l’acquéreur par lettre recommandée avec avis de réception.
À défaut de paiement de la somme due à l’expiration du délai d’un mois après cette
mise en demeure, il sera perçu sur l’acquéreur et pour prise en charge des frais de
recouvrement un honoraire complémentaire de 10 % du prix d’adjudication, avec
un minimum de 250 euros.
L’application de cette clause ne fait pas obstacle à l’allocation de dommages et intérêts
et aux dépens de la procédure qui serait nécessaire, et ne préjuge pas de l’éventuelle
mise en oeuvre de la procédure de folle enchère régie par l’article L 321-14 du Code
de Commerce.
Dans le cadre de la procédure de folle enchère, la maison de ventes se réserve
de réclamer à l’adjudicataire défaillant le paiement de la différence entre le prix
d’adjudication initial et le prix d’adjudication sur folle enchère, s’il est inférieur,
ainsi que les coûts générés par les nouvelles enchères.
La maison de ventes KAPANDJI MORHANGE se réserve la possibilité de
procéder à toute compensation avec les sommes dues à l’adjudicataire défaillant.
De même la maison de ventes KAPANDJI MORHANGE se réserve d’exclure
de ses ventes futures tout adjudicataire qui n’aura pas respecté les présentes
conditions de vente.
Dès l’adjudication prononcée les achats sont sous l’entière responsabilité de
l’adjudicataire.
Les précisions concernant l’aspect extérieur, plis, mouillures et rousseurs diverses,
les dimensions des lots et leur état ne sont données qu’à titre indicatif. En effet,
les lots sont vendus en l’état où ils se trouvent au moment de l’adjudication.
Aucune réclamation concernant l’état des lots ne sera admise une fois
l’adjudication prononcée.
Aucun lot ne sera remis aux acquéreurs avant l’acquittement de l’intégralité des
sommes dues.
Les acquéreurs pourront obtenir tous renseignements concernant la livraison et
l’expédition de leurs achats à la fin de la vente.
En cas de contestation au moment des adjudications, c’est-à-dire s’il est établi
que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simultanément porté une enchère
équivalente, soit à haute voix, soit par signe, et réclament en même temps cet
objet après le prononcé du mot « adjugé », le dit objet sera immédiatement remis
en adjudication au prix proposé par les enchérisseurs et tout le public présent
sera admis à enchérir à nouveau.
Les éventuelles modifications aux conditions de vente ou aux descriptions du catalogue
seront annoncées verbalement pendant la vente et notées sur le procès verbal.
1. LES OBJETS VOLUMINEUX adjugés qui n’auront pas été retirés par leur
acquéreur le lendemain de la vente avant 10 heures en salle à Drouot Richelieu
seront entreposés au 3e sous-sol de l’hôtel Drouot aux horaires suivants à leur
demande :
8 h-10 h / 12 h-13 h / 15 h-17 h 30 du lundi au vendredi.
8 h-12 h le samedi.
Magasinage : 6 bis, rue Rossini – 75009 Paris
Tél. : 33 (0)1 48 00 20 56.
Tous les frais de stockage dus aux conditions tarifaires en vigueur devront
être réglés au magasinage de l’hôtel Drouot avant enlèvement des lots et sur
présentation du bordereau acquitté.
2. LES ACHATS DE PETIT VOLUME seront transportés à l’étude où ils
seront gardés à titre gracieux durant quatre semaines.
Passé ce délai des frais de dépôt seront supportés par les acquéreurs au tarif de 2 €
HT par jour calendaire et par lot.