Le Monogrammiste JAD (Jacques de l'Ange,…

Lot 20
4 000 - 6 000 EUR

Le Monogrammiste JAD (Jacques de l'Ange,…

Le Monogrammiste JAD (Jacques de l'Ange, actif vers 1596-1642).
La mort de Sénèque.
Cuivre.
(Manques et restaurations anciennes).
D. : 69,4 × 86,8 cm
On retrouve le groupe des personnages similaires dans une composition sur toile (160 × 120 cm), passée en vente au Dorotheum à Vienne le 12 décembre 2011, n°100, donnée au cercle de Matthias Stommer, mais cataloguée depuis comme " attribuée à monogrammiste JAD " (permalien du RKD n°241008). Cependant, tout le reste diffère dans notre grand cuivre : le support, les couleurs des vêtements, le second plan, un mur de prison dans le premier, un porche ouvert ici ouvert - la fenêtre fermée par les barreaux étant reléguée à droite - , l'éclairage lunaire, l'ajout d'un vieillard et d'un jeune garçon à gauche.
L'artiste est l'une des grande redécouverte des 25 dernières années dans le domaine du caravagisme nordique. Un premier corpus a été établi par Bernhard Schnackenburg en 1994 en rapprochant la Sainte Famille conservée au musée Noordbrabants à Bois-le-Duc, signé du monogramme JAD, d'un certain nombre d'autres tableaux caravagesques de l'école d'Utrecht jusque-là attribués à Gerrit van Honthorst, Joachim Sandrart et Matthias Stommer. Cette inscription a été mise en rapport avec un Jacques (ou Jacob) de Langhe, documenté à Anvers comme élève de Jan Cossier et devenant maître de la Guilde de Saint-Luc vers 1632/1633.
D'autres oeuvres lui ont été rendues à la National Gallery of Ireland à Dublin, deux grands retables (galerie Tornabueni Arte à la BRAFA Art Fair à Bruxelles en janvier 2018), au chateau de Schleissheim (Staatgalerie)...
Il est aussi l'auteur de deux séries de compositions identiques sur les sept péchés capitaux, éclairées à la bougie, l'une dispersée sur toile (126 × 103 cm, Kassel, Gemäldegalerie Alte Meister ; Saint-Petersbourg, musée de l'Ermitage, Milwaukee Art Museum, Québec, musée du Séminaire, Reggio Emilia, Galeria Parmiggiani) et un second ensemble complet, constitué de sortes de riccordi des premiers, en petits formats sur cuivre à l'Ashmolean Museum d'Oxford (vers 1642). Nous présentons aussi un petit cuivre en rapport avec un tableau plus grand sur toile.
Bibliographie sur l'artiste :
- Bernhard Schnackenburg, "Der Monogrammist JAD (Jacques de l'Ange ). Ein neuentdeckter Flämischer Maler aus den Jahren um 1640", dans: Frank Günter Zehnder (ed.), Wallraf-Richartz-Jahrbuch, Köln, 1994, pp 205-226.
- Bernhard Schnackenburg, "Jacques de l'Ange. Ein flämischer Maler de Jan Cossiers et Matthias Stom. Zum Nachtstück in Antwerpen und Neapel um 1640. Mit einem Werkverzeichnis ", Wallraf-Richartz-Jahrbuch 66 (2005), p. 109-138.

Pour cause de déménagement de l'étude tous les lots descendront au magasinage de Drouot à partir du Mardi 11 juin 2019 10h.
(Excepté pour les bijoux, médailles et cuillères à saupoudrer qui seront à récupérer sur rendez-vous auprès de l'étude).
Nouvelle adresse de l'étude à partir du 24 juin 2019 : 15/17, passage Verdeau - 75009 PARIS
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue